SELARL Frédérique GUIBERT

Mon patrimoine

1536225152

L'apport personnel Le « plus » qui change tout

 Si vous avez un projet immobilier, vous allez certainement entendre parler d'apport personnel. C'est un élément qui peut peser lourd dans votre dossier de financement.
L'apport personnel est la somme dont vous disposez immédiatement avant même de demander un prêt. C'est un élément déterminant et « sécurisant » pour les banques. Elles y voient votre faculté à mettre de l'argent de côté et à gérer correctement votre budget. Cette mise de départ sera un argument déterminant pour négocier avec votre banque.

Se constituer un apport personnel

Comme vous le savez, il n'y a pas de « petites économies ». La preuve en est l'apport personnel qui peut être constitué par le biais de plusieurs sources :
• vos économies personnelles (plan d'épargne logement, livret A...) ;
• un héritage ou une donation ;
• un prêt accordé par un proche ou la famille ;
• les rendements de produits d'épargne ou de placements (livrets, assurance vie, épargne salariale…) ;
• des prêts spécifiques (PTZ, prêt action logement, prêts accordés par la CAF ou les caisses de retraite, prêts locaux, régionaux et départementaux…).

Le montant idéal
La loi ne fixe aucun montant minimal concernant l'apport personnel. En pratique, cependant, les banques demandent généralement un apport minimum de 10 % sur le montant de l'achat. Plus votre apport sera important, meilleures seront les conditions de votre prêt. Toutefois, il est recommandé de ne pas investir la totalité de vos économies dans l'apport personnel, afin de garder une marge de manœuvre pour faire face à d'éventuels frais supplémentaires.

 

Acheter sans apport : ce n'est pas mission impossible… mais !

Rien ni personne n'oblige à disposer d'un apport personnel pour réaliser un projet immobilier. Mais il ne faut pas se voiler la face : ce sera un peu plus compliqué et plus coûteux. Vous devrez présenter un dossier « en béton». La banque sera particulièrement attentive à la sécurité de votre emploi, votre ancienneté professionnelle, vos revenus, la stabilité de votre situation financière, la tenue de vos comptes… Votre banquier pourra parfaitement entendre que l'absence d'apport personnel ne résulte pas d'un train de vie supérieur à vos revenus mais, par exemple, d'une situation familiale compliquée, d'une longue période de chômage ou d'une maladie vous ayant empêché de travailler sur une longue période… Sachez cependant que l'absence d'apport personnel augmentera le coût total du crédit immobilier. Le taux d'intérêt en sera certainement plus élevé.

 

Marie-christine Ménoire

 

Dernière modification le 06/09/2018

Informations juridiques

  • 1612969665

    Le déficit foncier: Un moyen efficace pour réduire vos impôts

    Vous venez d'acheter une maison ou un appartement en vue de le louer. Mais cet investissement a engendré des frais (emprunt, travaux de rénovation…) supérieurs aux loyers perçus. Pas de panique, vous générez un déficit foncier qui va vous aider à réduire vos impôts.
    Lire la suite
  • 1612969282

    Changez vos fenêtres: Pour plus de confort et d'économie.

    Vos menuiseries sont vieilles, ferment mal et laissent passer un filet d'air froid en hiver... Et si vous les changiez ? Cela vous permettrait de réaliser jusqu'à 30 % d'économies sur votre facture de chauffage. Et si le coût des travaux vous fait hésiter, de nombreuses aides existent.
    Lire la suite
  • 1612968739

    Emprunt immobilier: Découvrez les 6 numéros gagnants.

    Pour décrocher le gros lot au moment d'emprunter, il ne suffit pas de faire confiance à la chance. Il faut aussi provoquer le destin et s'attirer les numéros qui vont bien. Découvrons la combinaison gagnante pour financer un bien immobilier en ce début d'année 2021.
    Lire la suite
Mentions légales